Témoignage
Near Death Experience et temps

« Nous sommes le 24 décembre et il est 5h30 du matin. Je n’ai pas le temps de repérer le verglas, juste celui de ressentir ma voiture qui se met à glisser, de plus en plus vite... Tellement vite en direction du grand fossé qui borde la route. Je ne sais pas comment, mais tout ce que j’ai le temps de comprendre c’est que la voiture glisse, bascule et puis... Et puis je ne sais plus ce qui se passe : je suis secouée dans tous les sens et j’ai beaucoup de mal à me plaquer contre le siège. Le bruit dans la cabine est infernal et je ferme les yeux pour éviter les éclats de verre brisé qui se projettent partout. J’entends la tôle qui se froisse, comme une feuille de papier qu’on chiffonne entre ses mains...
Mille questions me passent par la tête : « Serai-je à l’heure au travail ? », je ne pourrais toutes les résumer... Les tonneaux n’en finissent pas et je suis toujours là, retournée un coup en arrière, un coup en avant, un coup sur le côté... Et soudain...
Soudain... Ou plutôt, non, tout doucement au contraire, mais alors vraiment tout en douceur, je me sens aspirée. Je me sens aspirée par du coton... Je me retrouve projetée dans un univers de calme, de douceur, de... Silence. Un silence profond et apaisant. Absolu. Nous ne connaissons pas cette qualité de silence sur Terre... Je n’ai ni froid, ni chaud, je suis « juste bien ». Autour de moi tout est blanc. J’avance dans un brouillard transparent, blanc, lumineux, tout ça à la fois. Et je suis étrangement bien...